Le syndrome transfuseur-transfusé ou syndrome de transfusion fœto-fœtale

167

Le syndrome de transfusion fœto-fœtale représente une des complications les plus sérieuses des grossesses gémellaires dans lesquelles les jumeaux partagent le même placenta. Dans le cas normal, le flux sanguin est partagé en proportions équivalentes entre les deux fœtus. Mais, il arrive que cet équilibre se détériore et le débit sanguin passe d’une façon inéquitable du premier jumeau (donneur) vers le deuxième (receveur), on parle du syndrome transfuseur-transfusé.

Le donneur ne reçoit que très peu de liquide amniotique (oligoamnios) ce qui provoque chez lui une anémie et une hypotrophie (retard de croissance). Par ailleurs, le receveur reçoit un excès de liquide amniotique (hydramnios) et par conséquent il risque de développer une distension de la vessie et une insuffisance cardiaque.

Le risque de décès des jumeaux est bien élevé, et peut aller jusqu’à 80% en absence de traitement. En cas de survie, les jumeaux risquent de développer des complcations physiques, neurologiques et cardiaques.

Exploitée il y a une quinzaine d’années, la fœtoscopie est une technique de microchirurgie in utéro, utilisée par des spécialistes pour traiter ce syndrome chez les jumeaux monochoriaux. Pendant 20 minutes sous anesthésie locale, une aiguille équipée d’un système de visualisation est introduite dans le sac amniotique du receveur, afin de coaguler par laser, les anastomoses tissées entre les jumeaux (communication entre les veines).

Résultat de recherche d'images pour "foetoscopie syndrome transfuseur-transfusé"

Laissez un commentaire