Vous n’allez pas croire pourquoi cet infirmier allemand tuait ses patients!

634

Février dernier, un infirmier allemand à été condamné, selon M6 info à « réclusion criminelle à perpétuité » pour avoir tuer une trentaine de patients par overdose. Il a dit qu’il a tué ces personnes par un simple « ennui ». Il s’avère impossible de prédire le nombre de personnes qui se sont éteintes à cause de lui.

La série de meurtres a débuté en 2005, quand Niels H. a remarqué que l’un de ses collègues était entrain de faire des piqûres sans prescription aux patients séjournant dans une clinique de Delmenhorst, dans le Nord de l’Allemagne. D’après la même source, « Cet agissement lui vaut une première condamnation à sept ans et demie de prison en 2008, pour tentative de meurtre ».

Lors de son incarcération, il a dit auprès d’un détenu qu’il a commis une cinquantaine d’homicides. Ceci a mené à l’ouverture de nouvelles investigations en janvier 2014, avant d’annoncer une trentaine de meurtres en plus d’une soixantaine de tentatives face au psychiatre qui l’examinait.

Cependant, le nombre réel de meurtres qu’il a commis était bien élevé qu’on ne l’imaginait. Au fait, lors de son procès en février 2015, le malfaiteur reconnait une trentaine de meurtres commis par overdose. Aujourd’hui, l’enquête a emprunté une nouvelle voie et a progressé dans le sens de révéler de nombreuses autres meurtres suspects dans l’entourage du quadragénaire.

“Le nombre réel des victimes est bien plus élevé qu’on ne l’imaginait”, a reconnu Thomas Sander, le procureur d’Oldenburg. « L’infirmier a fait de nouveaux aveux à la suite d’un poison retrouvé sur des corps exhumés ».

Il a fallu déterré à peu près une centaine de corps de patients décédés dans les trois hôpitaux ou il travaillait entre 2000 et 2005. Les enquêteurs ont détecté alors, sur 33 corps, les traces du médicament incriminé en plus d’un autre poison.

Pendant la nuit, l’infirmier condamné entrait dans les chambres des patients afin de leur administrer des médicaments pour insuffisance cardiaque. “La plupart du temps, je passais à l’acte d’une façon spontanée”, avait-il confessé lors de son procès en 2015 à Oldenburg, en Basse-Saxe.

Selon lui, ces meurtres ont été motivés par « l’ennui »! Il empoisonnait les malades pour « passer à l’action » et prouver à ses collègues au travail qu’il est capable de réanimer! Aujourd’hui il semble qu’il est inapte d’envisager le nombre de victimes de ses « expérimentations ».

Les enquêteurs affirment que cet assassin a pu tuer, malheureusement près de 200 personnes pour montrer simplement à quel point il est expérimenté.

Laissez un commentaire