6 mythes médicaux volent en éclat!

248

1- Trop de sucre rend les enfants hyperactifs

D’après une grande étude qui s’est basée sur les données découlant de plusieurs autres études de niveau de preuve suffisant, c’est un mythe.

Au cours de l’expérience, un groupe d’enfants a reçu des boissons sucrées, l’autre groupe a reçu des boissons avec un édulcorant artificiel. Les chercheurs n’ont trouvé aucune différence significative, en terme de comportement, dans les deux groupes.

 2- Les personnes créatives utilisent le côté droit de leur cerveau

Beaucoup de gens y croient, mais la recherche infirme ces dires. Au fait, les deux hémisphères du cerveau ne sont pas identiques.A titre d’exemple, le processus du langage se déroule probablement au niveau de l’hémisphère gauche.

 Néanmoins, tout le monde utilise les deux hémisphères de son cerveau. Il n’existe aucune preuve qui soutient le fait que les personnes « créatives » utilisent plus leur hémisphère droit, ou que les gens dits « logiques » utilisent l’hémisphère gauche.

3- Lire sous un mauvais éclairage réduit l’acuité visuelle

[​IMG]

Aucune donnée scientifique ne prouve ceci. D’ailleurs, les ophtalmologues affirment que ça ne peut pas se produire. La revue scientifique BMJ a inclus cette information dans la liste des « mythes médicaux ».

4- On n’utilise que 10% des capacités de votre cerveau

Toutes les zones dans votre cerveau ont une fonction bien déterminée, c’est pourquoi vous ne pouvez détériorer une unité sans avoir des conséquences bien définies. en d’autres termes, il n’existe presque aucune zone cérébrale dont la lésion n’est pas incapacitante. Cette idée est attribuée sans justification à plusieurs personnes.

5- Couper les cheveux accélère leur pousse

Cette vieille légende est complètement fausse. Elle a été démystifiée en 1928, et ceci a été confirmé, depuis, à plusieurs reprises.

6- Les téléphones portables causent le cancer

Les chercheurs affirment qu’ils n’ont trouvé aucune étude révélant une plausibilité biologique d’un lien entre l’utilisation du téléphone portable et le cancer.

Partages 0

Laissez un commentaire