Lettre d’une auxiliaire en puériculture en hommage à sa profession

445

Quand je mets cette blouse blanche, j’ai l’impression de servir à quelque chose, ce pouvoir surhumain et ce regain de confiance en soit qui surgît. La volonté d’aider, d’accompagner et de soigner. Ce pouvoir dont je suis si fière. La fierté de mes proches, dont je remercie d’avoir cru en moi.

Le grand merci je le lance à mes anciens collègues de 3 ème qui me disaient souvent « Charlene tu ne feras rien de ta vie ». Grâce à vous, je fais de ma profession une passion pour laquelle je n’ai aucun mal à me réveiller le matin, et je suis là pour vous accompagner durant votre souffrance ou votre chagrin quelconque.

Alors merci car grâce à vous j’ai ma revanche. A toutes les blouses blanches, le corps médical et paramédical, ne doutez jamais de vous, foncez, la vie n’attend personne. Nous faisons le plus beau métier du monde. ! 💉🏥 ❤️

Laissez un commentaire