HAYVAN: la machine d’anesthésie portable

1063

Nommés les deux innovateurs de l’année à Nouvelle-Zélande, John Hyndman un anesthésiste et Ivan Batistich un ingénieur, ont inventé un appareil d’anesthésie portable conçu pour les zones rurales dans les pays en développement. En effet, Dr John Hyndman, à l’aide de Auckland Ivan Batistich, a inventé HAYVAN – une machine d’anesthésie – dont le prix présente le dixième de celui des modèles standards présentés sur le marché.

John Hyndman, left, and Ivan Batistich with the HYVAN, a portable anaesthesia machine they designed.

Dr Hyndman a déclaré que cette machine est un grand tournant en anesthésie pour les pays en développement, qui présentent un énorme besoin en matière des machines d’anesthésie fiables et faciles à manipuler.

Cet appareil est destiné pour les pays en développement

Durant les douze dernières années, ces deux hommes ont construit quatre prototypes de leur invention. Le Hayvan est maintenant dans sa phase de prototype final et attend l’approbation du comité d’éthique Île du Sud pour un essai sur les patients à l’hôpital Southern Cross à Christchurch. Le plan actuel est de mettre en marche la production de l’appareil à Canterbury, dès que possible.

Hyvancloseup

Concernant le HAYVAN

Le HAYVAN est facile à manipuler. L’accent est mis sur la sécurité et les systèmes d’alarme pour assurer une certaine fiabilité.

Le ventilateur est adapté à un usage pédiatrique ou adulte. Il peut être alimenté par de l’air comprimé ou de l’oxygène comprimé. Les composants électroniques sont entretenus par une batterie rechargeable 12 volts (50 heures).

Le HAYVAN a un couvercle en aluminium et est facilement transportable. Les tuyaux et la chaux sodée peuvent être changés au cours d’une anesthésie.
Un moniteur Biolight est également disponible avec ECG, PNI, SpO2 et capnographe.

HYVAN Transparent

Le HYVAN est équipé de débitmètres d’oxygène et d’air. Les gaz comprimés peuvent provenir de l’alimentation courante, des cylindres ou d’un concentrateur d’oxygène.

Le HYVAN est adapté aux patients qui respirent spontanément mais aussi pour ceux qui sont ventilés. Dans le cas d’une panne de courant, le patient peut être ventilé à la main.

Partages 0

Laissez un commentaire