Affamer la cellule cancéreuse: arme de pointe contre le cancer

309

Plusieurs études ont révélé que la privation de la cellule cancéreuse du glucose, active une boucle d’amplifications des signaux conduisant sa mort, sous l’effet des radicaux libres (ROS, substances réactives contenant de l’oxygène). C’est bien ça qu’on doit prendre en considération quand on cherche à bonifier les résultats des traitements contre le cancer. Il faut garder dans l’esprit qu’une cellule tumorale dépend absolument du glucose pour qu’elle se maintienne en vie et pour qu’elle puisse acquérir la mobilité et donc être vectrice de métastase.

glucose et cancer

On suspecte aussi que les sucres simples seraient à l’origine du cancer, suite à la réponse insulinique et aux mécanismes d’inflammations liés à la glycation. De plus, un flux massif de glucose serait à l’origine de l’acquisition de plusieurs caractéristiques avancés à savoir la signalisation anti-apoptotique (abolition de la mort programmée des cellules ou apoptose), la progression du cycle cellulaire et l’angiogenèse (genèse des vaisseaux sanguins pour survivre).

sous la lumière de ces observations, les chercheurs conseillent le recours au régime cétogène pour lutter contre le cancer.

Partages 0

Laissez un commentaire