Ce que vous ne savez pas sur le chewing-gum et les confiseries

429

Le chewing-gum, les bonbons, les sucreries et les autres confiseries plaisent beaucoup aussi bien aux grands qu’aux petits. Mais est ce que c’est bien raisonnable de les consommer? Faut-il les considérer comme des poisons pour la santé ?

A l’heure actuelle, on a une vague anti-sucre qui se développe de plus en plus. Cette thématique est la résultante de tous les congrès de cancérologie qui ont démontré qu’une consommation excessive de sucre posait un problème, dans la mesure où il y avait un lien tenu entre l’apparition de cancer et en particulier le cancer du sein et la consommation accrue de sucre. Donc il semble être évident que cette dernière est responsable, dans une certaine mesure, dans la genèse de cancer.

La quantité à ne pas dépasser

La ration calorique moyenne est estimée de 2000 ou 2200 calories par jour . D’une façon générale, on aurait droit à consommer 220 (5 ou 10% de la ration calorique) calories sous forme de sucre (50 à 55g de sucre équivaut à 10 carrés de sucre environ). Mais on doit se rendre compte quand même du sucre qu’on trouve dans les plats préparés, les confiseries etc..

La représentation symbolique du sucre

A l’intérieur de cette problématique, se pose le problème de la condamnation des bonbons et des produits sucrés. C’est ce qu’on donne généralement aux enfants pour les récompenser, vu que leur goût festif donne toujours une connotation positive et chaleureuse. De plus, dès le début de notre vie, on a été élevé avec le sucre, car le lait d’une mère est sucré et parce que le sucre est toujours symbole de « je te fais cadeau » pour quelque chose.

Les confiseries: un vrai problème

Les confiseries sont aujourd’hui au cœur des débats, vu leur contenance en sucre et plusieurs autres substances. Le sucre reste le produit de base, mais à l’intérieur on peut mettre énormément de choses tels que le lait, les céréales, la pectine qui sert à gélifier les produits, des amidons, des protéines… On peut trouver aussi de la gomme et des choses qui peuvent horrifier les gens tels que les plastifiants, qui servent à donner de la consistance et l’élasticité au produit. A cette gamme de produits s’ajoutent les acidifiants (acide citrique, acide tartrique, acide malique…).

A partir de ces substances, on fabrique plusieurs types de bonbons tels que les bonbons simples ou aussi bonbons au sucre. Les meilleurs sont ceux faits avec le sirop de glucose ou avec du sucre de canne. Il y a d’autres qui sont faits à base de sirop glucose-fructose. Les nutritionnistes condamnent fortement ceci parce qu’ils se sont redus compte que le fructose est métabolisé sous forme de graisses et donne plus rapidement de graisse que les autres sucres. Raison de plus, une corrélation américaine a montré qu’au dessus de 100 g de fructose par jour et de sucre par jour, il y a apparition de l’obésité.

La différence qui réside entre les bonbons et les chewing-gum, c’est qu’au lieu du sucre avalé ou du sucre croqué ou du sucre à sucer, les gums sont des sucres à mâcher. En réalité, la valeur calorique des chewing-gum est quasiment identique à celle des confiseries.

Laissez un commentaire