Anesthésistes et chirurgiens: le grand désamour (Partie 2)

2450

Après quelques années, j’ai appris deux autres choses très importantes, que chaque anesthésiste devrait connaitre:

Tous les manuels chirurgicaux listent les causes de l’hémorragie durant une opération. Ils incluent toujours une incompatibilité lors d’une transfusion sanguine, une transfusion massive, mauvaise position, l’halothane, l’éther, patient trop maigre, organes profonds, hypoxie, hypercapnie et ainsi de suite. On ne mentionne jamais le bistouri, la rupture d’un vaisseau…

En fait, quand un chirurgien vous jette un regard noir et vous dit « Pouvez-vous faire quelque chose pour arrêter le saignement? » la meilleure réponse est «Certainement, mais qui va s’occuper du patient? »
Il y a aussi une liste de grands mensonges chirurgicaux que chaque anesthésiste devrait reconnaître.
* « installez le pour l’endormir , je viendrai dans cinq minutes. »
* « Il est vieux, mais il est en forme. »
* « Je n’ai pas du sang cross-matché, on en aura pas besoin »
* «Je vais juste ouvrir, jeter un œil, et fermer. »
* « Elle va mourir si je ne fais rien. »
* « Je vais terminer en dix minutes. »

12631486_926933760695951_4465526179074286933_n

Les chirurgiens apprécient un certain nombre de mensonges « anesthésiques » comme ils apprécient la loi qui dit que la compétence en chirurgie est universellement proportionnelle au temps de la journée. Et les chirurgiens se méfient quand ils entendent:
* « La pression artérielle est 123/72. »
* « Le patient est au maximum détendu et il ne pourra pas respirer pendant une semaine si je lui donne plus. »
* « Il n’est pas cyanosé, c’est juste l’effet de l’éclairage. »

L’implication subliminale des mensonges doit être appréciée par les deux membres. C’est dans intérêt du patient. Et peut-être le plus grand avantage qui se cache derrière l’allongement de la durée des cours du troisième cycle est de donner aux chirurgiens et anesthésistes débutants le temps d’apprécier les particularités de l’autre.

 Pour accéder à la première partie cliquez ici

Laissez un commentaire