L’innovation en médecine ambulatoire: un pas en avant?

150

Quatre établissements  français ont été récompensés, le 22 février, pour leurs projets pionniers au sujet de la médecine ambulatoire:  les Hôpitaux Privés de Metz, le CHRU de Nancy, la Clinique Louis Pasteur ainsi que l’HAD du Groupe Korian.

L’évolution de la médecine ambulatoire constitue l’un des projets importants qui préoccupent les responsables du système de santé. Ceci exige un portage institutionnel considérable dans les établissements et un effort des professionnels sur l’adaptation de leur organisation, à savoir l’optimisation de la programmation des examens. C’est dans ce contexte que l’ARS Alsace, Champagne-Ardenne, Lorraine a pris le pas de booster et de mettre en valeur les approches pionnières en proposant le challenge de l’innovation de la médecine ambulatoire.

Pour ceci, un appel à candidatures a été évoqué sur le territoire lorrain en mois de novembre dernier. Cinq établissements ont postulé, et quatre d’entre eux ont été élus par un jury interne à l’ARS :

  • Projets du CHRU de Nancy: Diagnostic quantitatif et organisationnel en matière de la prise en charge en hospitalisation de jour en médecine, et réorganisation des unités de médecine ambulatoire;
  • Projets des Hôpitaux Privés de Metz: la mise en place d’un nouveau parcours patient en hématologie, création d’une plate-forme SMS pour rappeler les RDV, gestion centralisée des lits qui facilite la programmation des examens… ;
  • Projets de la Clinique Louis Pasteur en partenariat avec l’HAD de l’Office d’Hygiène Social de Lorraine, identification d’une infirmière pour faciliter la coordination pour des maladies bien précises (insuffisance cardiaque, embolies pulmonaires, plaies chroniques) afin de daccélérer le retour du patient à son domicile ;
  • Projets de l’HAD du Groupe Korian: mettre en place une infirmière chargée de la coordination dans les établissements sanitaires des Vosges centrales et du coup faciliter le retour à domicile.

CHRU de Nancy et les Hôpitaux Privés de Metz ont bénéficié d’une subvention de 600 000 euros. Quant aux expérimentations de la Clinique Louis Pasteur et de l’HAD du Groupe Korian, elles bénéficieront également d’une aide financière de 60 000 euros. Ces subventions visent à faciliter la mise en route de ces projets pionniers portés par des établissements précurseurs.

Laissez un commentaire