A CHU Tours, adieu l’anesthésie, place à l’hypnose

981

Une première en médecine: Le service de neurochirurgie de l’hôpital Bretonneau de Tours propose l’hypnose comme un substitutif à l’anesthésie lors des opérations de résection des tumeurs cérébrales.

Cette première mondiale présente plusieurs avantages et offre de meilleures conditions lors de la chirurgie.

L’ablation d’un Gliome, une tumeur infiltrante du cerveau, est une procédure très délicate qui exige la participation du patient qui doit être éveillé pour garantir plus de précision.

Opération sur une tumeur du cerveau par les équipes du CHRU de TOURS - Aucun(e)

Photo ©CHRU de Tours: Opération sur une tumeur du cerveau à CHRU de Tours 

Cette intervention se réalise par le biai de deux anesthésies effectuées au début et à la fin de l’opération, ce qui rend cette dernière un peu sophistiquée. Néanmoins, au CHU Bretonneau de Tours l’anesthésie est substitué par l’hypnose.

« Cette chirurgie nécessite que le patient soit à 100% avec nous: l’objectif c’est d’enlever plus de tumeurs possibles sans provoquer de séquelles neurologiques. Savoir si on a le droit d’enlever la tumeur, si on a le droit d’aller un peu plus loin ou si on doit s’arrêter nécessite que le patient soit à 100% éveillé.  Et pour les personnes âgés qui ont des difficultés de réveil après une anesthésie générale » Explique Dr Iyes Zemmoura un neurochirurgien à CHU Bretonneau.

L’anesthésiste Dr. Eric Fournier, utilise l’hypnosédation au cours de la première phase de l’intervention. « On peut envisager d’opérer les obèses, les personnes âgés, et avec beaucoup de pathologies ou comme on le dit dans le jargon professionnel, avec beaucoup de tares. L’anesthésie générale chez de telles patients peut être délétère et puis peut entraîner des complications qui peuvent être fatales. » affirme-t-il.

Durant la période s’écoulant entre 2011 et 2015, six patients sur 43 atteints d’un Gliome, ont dû être opérées sous anesthésie générale.

Partages 0

Laissez un commentaire