Zika, le virus qui inquiète! L’OMS tire la sonnette d’alarme

201

L’organisation mondiale de la Santé (OMS) a déclaré lundi, le 01/02 que l’épidémie du virus Zika est devenue une urgence de santé publique de portée mondiale.

Le virus Zika est transmis par le moustique tigre. Ce dernier pique une personne infectée, et par conséquent il devient lui même contaminé. Et ensuite en piquant une nouvelle personne il va lui transmettre le virus. Dans 70% à 80% des cas l’infection passe inaperçue.

Après, quand ils (les cas) s’expriment, les symptômes sont les suivants: fièvre, courbature, maux de tête, éruption cutanée. L’infection peut aussi se manifester par une conjonctivite, des douleurs derrière les yeux ou encore par un œdème des mains ou des pieds.

Ensuite, il peut y avoir des complications graves. Chez les femme enceintes, le virus touche le fœtus et empêche la tête de grossir (microcéphalie) et donc la maladie a des conséquences sur le cerveau. Par ailleurs, le virus peut engendrer des problèmes neurologiques et entraîner une paralysie progressive des membres.

Il n’existe pas de traitement pour le Zika, ni de vaccin. La seule solution quand on est piqué, c’est de réduire la douleur en prenant des antalgiques. En amont, pour éviter de se repiquer, il faut utiliser des répulsifs, des moustiquaires, porter des vêtement amples et éviter les zones à risque.

D’où vient le Zika?

Le virus vient d’Ouganda. On l’a repéré pour la première fois en 1947 chez un singe dans la forêt  Zika, qui a donné son nom au virus. Le premier cas humain date de 1968 selon l’OMS. Le virus s’est ensuite développé en Afrique, en Asie, dans le Pacifique. Puis, l’an dernier, il a été détecté en Amérique de Sud notamment en Brésil, en Colombie et encore en Guyane et en Amérique centrale (Mexique et Caraïbes). Les cas se développent maintenant en Martinique avec une centaine de cas et quelque cas en Guad Loupe.

L’OMS craint que le réchauffement climatique peut engendrer une augmentation du nombre de moustiques et du coup, une explosion épidémique du Zika.

Partages 0

Laissez un commentaire