Un cauchemar bien réel: Sarah Thomas s’est réveillée au cours de son amygdalectomie!

544

Une jeune femme a parlé de la terreur d’être réveillé et enfermé à la fois dans son propre corps, au cours d’une opération de routine.

Sarah Thomas a indiqué qu’elle était en « agonie sévère » après qu’elle a repris conscience au milieu de son amygdalectomie. Elle affirmait que son corps était congelé et ses yeux ont été enfermés donc elle n’avait aucun moyen pour signaler qu’elle pouvait sentir ce qui se passait autour d’elle.

Sarah Thomas on 'This Morning'

« La première chose que j’ai senti, c’était la douleur dans le côté droit de ma gorge, où le traitement au laser a été appliqué. J’étais en agonie sévère et la douleur était tout ce que je pouvais sentir. J’ai entendu tout le bruit et les discussions du personnel. » Ajoute-elle.

« Je criais dans ma tête et j’essayait de bouger mais apparemment il n’y avait eu aucun signe qui indiquait à l’anesthésiste que je suis éveillée. » Après 15 minutes, Sarah a entendu une infirmière dire «Je pense qu’elle s’est réveillée». Trente secondes plus tard, elle était à nouveau endormi.

Sarah Thomas woke up during an operation to remove her tonsils

La jeune femme décrit l’expérience comme étant son « pire cauchemar qui est devenu réalité » et depuis cet incident, elle a dû quitter son emploi dans un salon de coiffure après avoir souffert de stress post-traumatique et d’attaques de panique sévères qui succédaient la procédure, en Novembre 2013.

« Je me souviens de ce sentiment.. Le sentiment d’être piégé dans mon propre corps et accablé par la douleur, » a t-elle exprimé avec un air désolant.

Sarah a demandé au NHS d’entamer une enquête sur le motif de la survenue de cet incident traumatique, selon elle. Elle a bénéficié de £ 22,000 comme indemnisation après qu’on a trouvé que l’anesthésie a été allégée trop tôt en raison d’un défaut au niveau de la machine d’anesthésie. « Je suis reconnaissante, mais aucune somme d’argent ne peut pallier ce que j’ai senti ainsi » dit-elle.

Depuis cette mauvaise expérience, l’équipement sera testé de manière plus approfondie avant l’opération et l’infirmier anesthésiste s’acharnera de faire un contrôle supplémentaire « check up ».

Dr Richard Marks (Collège royal des anesthésistes) affirme que ce qui est arrivé à Sarah est « rare mais cela arrive ».  » Un patient sur 19.000 se réveille en pleine opération pour diverses raisons, entre autres l’équipement défectueux. Ceci peut également se produire dans certains types de chirurgies, notamment quand il s’agit d’une opération d’urgence, » a t-il dit.

Sarah confie que même si elle se sent beaucoup mieux maintenant, cette expérience lui fait craindre l’avenir, et ne croit jamais pouvoir subir une autre chirurgie.

 

Partages 0

Laissez un commentaire