Impact de l’anesthésie générale sur les personnes âgés de 40-60 ans

1431

L’anesthésie générale est une procédure qui soulève un débat bien sérieux au sein de la communauté scientifique et médicale. Avant l’âge de 4 ans, elle présente des risques pour le cerveau, et des risques pour la mémoire chez les jeunes enfants. Elle concrétise les angoisses des patients et aurait des effets pervers sur l’état sanitaire en général.

Des conséquences sur le cerveau à partir de l’âge de 60 ans

Des chercheurs, dont l’étude a été publiée sur ScienceDirect, se sont penchés sur l’analyse des données médicales recueillies sur des patients (1731) âgés de 70 à 89 ans durant au moins cinq ans, et ont étudié leurs capacités cognitives.

Les résultats de cette étude ont révélé que sur 536 personnes souffrant de problèmes cognitifs, la proportion de ceux subissant une anesthésie générale entre 40 et 60 ans n’était pas statiquement significative. Aucun lien tenu n’a pu être mis en évidence entre le nombre d’anesthésies générales et le niveau de déclin cognitif.

En revanche, après l’âge de 60 ans, l’anesthésie générale pourrait présenter des répercussions sur le cerveau. Au fait, il existe un sur-risque de légère détérioration de l’état cognitif, qui selon les scientifiques est estimé entre +2% et +55%.

Laissez un commentaire