Les ballerines, les pires ennemis des pieds!

1570

Etant trop plates, les ballerines ne sont pas conçues pour marcher. Au fait, ces chaussures sont dotés de fines semelles en élastomère plutôt qu’en cuir, de qualité très dégradée, et n’amortissant pas le choc. Tout comme les escarpins (voir l’article), du coté esthétique, ça marche bien! Mais sur le plan pratique, les ballerines empêchent le bon déroulement du pas et plus précisément sa dernière étape, la propulsion métatarso-phalangienne.

Au fait, lorsqu’on porte les ballerines, ces dernières ne supportent pas vraiment les pieds. Pour qu’on soit plus précis, la voûte plantaire ne dispose d’aucun support! Néanmoins, un pied soutenu par le moyen d’un bout de carton revient à marcher pied nu! Ces chaussures n’amortissent pas les chocs et par la suite on devient exposé au risque de fasciites plantaire (une blessure au pied engendrée par un étirement ou une rupture du fascia plantaire, une membrane fibreuse qui va de l’os du talon jusqu’à la base des orteils).

Pour couronner le tout, vous tombez dans le risque de développer des douleurs plantaires, dorsales, et parfois même aux genoux. En effet, les chocs sentis au niveau des talons et qui sont mauvaisement amortis, se répercutent aux articulations du bassin, du genou et dans les lombaires. Etant contractés lors de la marche, les orteils risquent de se déformer en griffe, et la probabilité d’apparition d’une inflammation au niveau du talon augmente.

Laissez un commentaire