Nubia Soumah, dernière patiente Ebola testée négative

136

En 1976, une fièvre hémorragique mortelle à virus, a sévie à Nzara (Soudan) et à Yambuku (République démocratique du Congo) simultanément avec un taux de létalité avoisinant les 90%. Le nom Ebola a été attribué à ce fléau simplement, car Yambukuse situe près de la rivière Ebola.

carac_photo_1

En 2014, l’OMS déclare une nouvelle flambée en Afrique de l’Ouest et la qualifie de la plus importante et la plus complexe depuis la découverte du virus. En effet, cette dernière épidémie, a réuni à elle seule plus de cas et de décès que toutes les précédentes réunies en s’étendant dans plusieurs pays partant de la Guinée pour toucher la Sierra Leone, le Libéria,le Nigéria, les USA, le Sénégal et le Mali (par l’intermédiaire de voyageurs).

Âgée de seulement 3 semaines, Nubia Soumah était la dernière malade d'Ebola en Guinée. Elle a été officiellement déclarée guérie lundi 16 novembre 2015.

Le 17 novembre 2015, est une date cruciale dans la lutte contre le virus Ebola. En effet, Médecins Sans Frontières déclarent que la dernière patiente Ebola connue de l’épidémieen Guinée, est totalement rétablie. Il s’agit d’un bébé, Nubie, né le 27 octobre dans le centre de traitement Nongo Ebola d’une mère infectée qui n’a pas survécu. Une phase d’observation de 42 jours est entrée en vigueur pour la Guinée, alors que pour ses voisines, le Liberia et la Sierra Leone ont été déclarés Ebola-free, le 9 mai et le 7 novembre respectivement, après un lourd bilan de 28.000 personnes infectées et plus de 11.000 morts.

Cependant, le virus Ebola constitue toujours un danger en Afrique de l’Ouest dû au fait que le système de surveillance dans cette région est faible. En Guinée, environ233 personnes ayant été en contact avec un malade d’Ebola ne font pas l’objet d’un suivi. La vigilance reste de mise !

 

Laissez un commentaire