La plus complète des greffes de visage à ce jour

225

Le centre NYU Langone de recherche médicale vient d’annoncer mi-août, la réussite d’une greffe du visage considérée comme la plus totale à ce jour.

Image1

Certes, il ne s’agit pas de la première greffe du visage, la toute première a été réalisée en France en 2005, mais le Dr. Rodriguez la qualifie de la plus complète, car elle a permis non seulement la transplantation du visage mais aussi de :

  • L’ensemble du cuir chevelu.
  • La transplantation des paupières et des muscles contrôlant le mécanisme de clignotement du donneur ont été particulièrement importants pour le succès de l’opération car le risque de perdre la vue était bel et bien présent pour le patient Patrick Hardison. Cette technique à elle seule, représente une avancée dans la transplantation faciale.
  • La transplantation de structures osseuses sélectives du donneur, y compris les parties du menton, les joues et l’ensemble du nez.
  • Le placement précis des plaques et des vis métalliques spécifiques au patient pour assurer le bon contour et la symétrie du visage transplanté.
  • La transplantation des oreilles et des conduits auditifs

L’opération a duré 26 heures, durant lesquelles une équipe de plus que 100 personnes (médecins, infirmières, personnel technique et de soutien) se sont relayées dans deux salles opératoires adjacentes, l’une pour le donneur et la deuxième pour le receveur.

Pendant les dernières heures de l’opération, l’équipe médicale a constaté quelques signes de réussite de la greffe, en particulier ses nouvelles lèvres et oreilles étaient toniques avec une très bonne couleur témoignant du rétablissement de la circulation sanguine. Les cheveux et la barbe ont commencé à pousser dans l’heure qui suit. L’utilisation des paupières et le processus du clignotement ont été visibles dès le troisième jour. Trois mois après, Patrick Hardison est revenu à une vie normale. Seul hic,  la prise d’anti-suppresseurs jusqu’à la fin de ses jours reste necessaire pour eviter tout risque de rejet de la greffe.

Ce “pas-de-géant” dans la chirurgie réparatrice a été permis grâce à deux facteurs : l’altruisme de la famille de David P. Rodebaugh, 26 ans, donneur du visage et d’autres organes et d’un leader compétent et expérimenté à la tête de ce programme de transplantation faciale, le Dr. Rodriguez.

Laissez un commentaire