La prémédication sans médicaments, ça existe?

334

Le staff médical et paramédical, joue un rôle prépondérant dans la prise en charge psychologique du patient en préopératoire. C’est ce qu’on appelle dans le jargon médical « la prémédication sans médicaments ».

Au fait, une consultation préopératoire à la fois compatissante et empathique est suffisante pour conforter le patient et lui offrir un préavis rassurant. On peut même se lasser de la prémédication pharmacologique et se contenter de l’approche psychologique.

Un discours bien adapté et un questionnaire fondé sur des échelles qui reflètent le profil du patient permettent de le calmer et de contribuer d’une façon très efficiente à l’anxiolyse.

Une visite pré-anesthésique qui durée 10 minutes, permet d’éviter  un réveil agité et peut même réduire le temps de séjour en SSPI. Cette dernière, étant calme, avec de la musique relaxante et une lumière tamisée, peut jouer le tour en postopératoire en accélérant le rétablissement des patients et en réduisant la sensation douleureuse.

Partages 0

Laissez un commentaire