Mesurer la douleur dans l’œil du patient au cours d’une anesthésie

600

IDMed, c’est le nom d’une société française qui a entamé une voie pionnière en médecine. Précisément, le 20 février 2014, les représentants de la société ont présenté un dispositif doté d’un système très fin, qui permet de mesurer la douleur ressentie par le patient. L’AlgiScan est un algésimètre pupillaire, un appareil qui a la capacité d’évaluer les degrés de douleur du patient par simple lecture du diamètre de sa pupille.

algiscan2

Les chercheurs ont réussi à révéler que la douleur, peut se lire dans les pupilles des patients, en mesurant le diamètre de la pupille ainsi que l’amplitude du réflexe de contraction des pupilles en présence de lumière (réflexe photomoteur).

En cas de sensation de douleur, les pupilles se dilatent et l’amplitude du réflexe photomoteur augmente. Le pupillomètre est un dispositif tellement fin qu’il peut détecter les dilatations les plus infimes des pupilles. Il assure une mesure précise de la douleur qui s’affiche sur un écran tactile.

6349432-9576219

L’intérêt de cet outil réside dans son utilisation chez les patients endormis et du coup il permet aux anesthésistes d’ajuster les doses des antalgiques administrés. D’autre part, le calcul des doses est une étape cruciale, car en cas d’anesthésie légère, la douleur post opératoire peut retarder le rétablissement.

Le pupillomètre n’est utilisé que dans trois hôpitaux en France (l’hôpital de la Croix-Rousse (Lyon), l’hôpital Lariboisière (Paris) et le CHU de Grenoble (Isère)) vu son prix et sa nouveauté.

Laissez un commentaire