Anesthésie Générale: 8 faits sur la procédure qui vous endort

2610

1.L’anesthésie cause l’amnésie:

L’anesthésie générale permet de maintenir le patient détendu tout au long de l’opération, bloque la douleur, et peut également causer l’amnésie.

Anesthésie Générale 8 faits sur la procédure qui vous endort 1 paragraphe

Une étude qui a été menée en 2012, publiée dans la revue « Annals of Neurology », a révélé que les halogénés peuvent induire des changements au niveau des connexions neuronales des souris adultes tel est le cas de la maladie d’Alzheimer. La drogue était toxique pour le gyrus dentelé, un type de cellule qui favorise le contrôle à la fois de la mémoire et de l’apprentissage.

2.Le risque de démence augmente de 35 % chez les sujets âgés exposés aux produits anesthésiques

Les sujets âgés peuvent prendre environ 6 mois pour revenir à leur état normal, après avoir reçu des produits anesthésiques pendant la chirurgie, selon une étude qui a été menée en 2013. Plus précisément, les patients sont plus susceptibles d’éprouver un petit changement dans leur capacité mentale, peut-être face à un risque plus élevé de démence de 35 pour cent. Les chercheurs pensent que cela pourrait être dû au fait que  l’anesthésie peut entraîner une inflammation des tissus neuraux qui conduisent à un dysfonctionnement cognitif postopératoire (DCPO).

anesthesie parag 2

3.L’exposition fréquente à l’anesthésie durant l’enfance peut conduire à des problèmes de développement neurologique

Les enfants qui sont exposés à l’anesthésie une ou plusieurs fois peuvent être sujets de problèmes de développement neurologique.

anesthesie parag 3

Une étude effectuée en 2012, publiée dans la revue Pediatrics a montré que les enfants qui ont subi des chirurgies sous une anesthésie générale avant l’âge de 3 ans, étaient deux fois plus susceptibles de développer des incapacités linguistiques et des déficits de raisonnement et d’apprentissage à long terme, avant l’âge de 10 ans. Cependant, aucun déficit lié au comportement, au suivi visuel, à l’attention ou à la fonction motrice n’a été observé. Ceci suggère que les domaines cognitifs sont différemment affectés par l’anesthésie.

4. L’Anesthésie ne fait pas endormir 

Les anesthésistes disent souvent à leurs patients, qu’ils seront « mis en sommeil », mais la vérité est qu’ils subissent en fait un coma réversible.

anesthesie parag 4

Les chercheurs ont constaté qu’un cerveau complètement anesthésié ne présente pas de différences vis-à-vis d’un cerveau profondément inconscient (le cas des patients comateux), selon une étude publiée en 2010 dans le New England Journal of Medicine.

5.On peut se réveiller en pleine opération

Les patients sous anesthésie peuvent se réveiller pendant la chirurgie, C’est « la conscience de l’anesthésie. » Cette maladie rare fait surface lorsque les patients sont en mesure de se rappeler de leur environnement ou d’un certain événement, telles que la pression et la douleur, liés à leur intervention chirurgicale, selon l’Association américaine des infirmiers anesthésistes. Cependant, on utilise actuellement des dispositifs pour mesurer la conscience des patients afin de réduire le risque que cela se produise.

anesthésie paarg 5

6.Certaines personnes présentent une allergie pour les agents anesthésiques

Certains patients peuvent présenter une réaction allergique potentiellement fatale notamment lors de l’utilisation des halogénés. Cette réaction est connue sous le nom d’hyperthermie maligne. MedlinePlus rapporte que cette maladie héréditaire, provoque une recrudescence rapide de la température corporelle et des contractions musculaires graves. Les patients peuvent également avoir entre autres des saignements, urines brunes foncées, et des douleurs musculaires sans cause évidente.

7.Les roux sont anesthésié comme tout le monde

A priori, les roux sont présumés avoir besoin de doses plus élevées de produits anesthésiques, vu qu’ils possèdent un gène spécifique, appelé récepteur de la mélanocortine-1 (MC1R). On croyait que ce gène diminue la sensibilité d’un patient roux aux anesthésiques, jusqu’à ce qu’une étude publiée en 2012 dans la revue Anesthésie et Soins Intensifs prouve le contraire.

anesthesie 7

Les chercheurs ont constaté qu’il y avait pas de différences sur les plans suivants: administration d’anesthésiques, douleur, prévalences des nausées et vomissements, ou la qualité globale de rétablissement des personnes aux cheveux roux et ceux aux cheveux plus foncés.

8.Les fumeurs auront besoin de doses plus élevées d’anesthésiques que les non-fumeurs

Les fumeurs peuvent avoir besoin de doses plus élevées d’anesthésiques lors d’une chirurgie. Une récente étude qui a été présentée devant la Société européenne d’anesthésiologie à Berlin, a révélé que lors de l’anesthésie des fumeurs, on utilise 38 pour cent de plus de doses que lors de l’anesthésie des non-fumeurs, et 17 pour cent de plus chez les fumeurs passifs.

Laissez un commentaire