Que faire quand les antalgiques sont inefficaces ? Le Dr Valérie Martinez répond

800

Le Dr Valérie Martinez, anesthésiste spécialiste de la douleur à l’hôpital Ambroise Paré (92) affirme que plusieurs raisons se cachent derrière l’inefficacité des médicaments anti-douleur: La dose donnée, la fréquence de prise devraient être mises en question dans ce cas là. La douleur peut être parfois intense malgré la prescription d’antalgique.  On suppose alors que la classe de médicaments n’est pas la bonne. Au fait, il existe plusieurs classes de médicazments anti-douleur.

1363206027_medi

l’Organisation Mondiale de la Santé (OMS) a classé ceux-ci en trois paliers :

  • Palier I : Antalgiques périphériques (pour les douleurs légères à moyennes)
  • Palier II : Antalgiques centraux faibles (pour les douleurs moyennes à intenses)
  • Palier III : Antalgiques centraux forts ( pour les douleurs très intenses voire rebelles)

La nature de la douleur est un paramètre qui doit être recherché. Le médecin explique qu’après son intervention de hanche, un patient peut souffrir d’une douleur dite neuropathique. Dans un tel cas, la plupart des médicaments antalgiques prescrits ne marche pas, c’est pourquoi on aura recours aux antidépresseurs. Plus précisément, les médicaments recommandés pour éradiquer la douleur neuropathique appartiennent à deux classes: les barbituriques (ou anti-épileptiques) et les antidépresseurs. « Ces traitement sont prescrits afin d’atténuer la douleur et  non parce que ces patients sont dépressifs et épileptiques. » explique Dr Valérie.

Laissez un commentaire