Le risque de thrombose causé par les pilules de 2ème et 3ème génération est bien confirmé

179

Une étude récente publiée dans la revue médicale BMJ a révélé que les pilules contraceptives de 3ème et 4ème génération exposent leurs consommatrices aux risques d’accidents thromboemboliques. Etant truffées de drospirénone, du désogestrel, du gestodène et de la cyprotérone, ces pilules multiplient par quatre le risque de survenue d’un accident thrombotique par rapport aux femmes qui n’optent pas pour la contraception orale.

Le risque est multiplié par deux par rapport aux femmes qui sont sous contraceptif oral de première ou deuxième génération, contenant du lévonorgestrel, de la noréthisterone ou du norgestimate.

Laissez un commentaire