Les principaux signes d’un état de choc

2011

L’état de choc est un syndrome clinique qui traduit une insuffisance circulatoire aiguë. Il est caractérisé par une défaillance de la circulation sanguine, qui engendre une hypoperfusion cellulaire. Ainsi, l’apport d’oxygène n’est plus adapté aux besoins des cellules : C’est la souffrance cellulaire.

reanimation-serieux

Cette souffrance se caractérise par un défaut de perfusion tissulaire à l’origine d’un manque d’apport en oxygène et un défaut également de production d’ATP : carence d’énergie pour la cellule.

La médecine connait 4 types de chocs graves: cardiogénique, septique, hémorragique et anaphylactique.

Les points communs qui, à leur vue, un état de choc doit être systématiquement diagnostiqué sont: Une hypotension artérielle (Pression Artérielle systolique < à 90 mmHg), une tachycardie ainsi qu’une peau pâle, froide et moite.

La sonnette d’alarme doit être tirée à force lors de l’apparition de marbrures (bleutés), d’ictère, de troubles respiratoires ou lorsque le patient devient cyanosé. L’oligourie et la perte de conscience sont des signes qui ne manquent pas d’importance.

Conduite à tenir immédiate

L’état de choc est une urgence médicale qui nécessite une prise en charge + ou – multidisciplinaire:

– voies veineuses périphériques / centrales

– le remplissage

– Intubation si troubles majeurs

– Bilan de choc en urgence: NFS/ CRP/ Coag/ hémocultures

La recherche de la cause s’impose également afin d’aborder un traitement efficace.

Laissez un commentaire