L’effet des hypnotiques, perdure t-il?

377

« Il ne faut jamais prendre une anesthésie générale à la légère » affirme Professeur Beverley Orser, anesthésiste et chercheur au Sunnybrook Hospital de Toronto. L’anesthésie générale est un acte non anodin. La plupart pense qu’il s’agit d’un simple endormissement, un doux décollage. Nul ne peut nier que c’est un coma causé par des médicaments hypnotiques, un coma pharmaceutique. Ce coma artificiel est assuré par le moyen de trois substances: les curares, les analgésiques et les hypnotiques.

Les curares permettent de paralyser tous les muscles et les analgésiques suppriment la sensation de la douleur.

Quant aux hypnotiques, ils sont chargés de l’endormissement. En fait tous les hypnotiques ont le même mode d’action: ils excitent les récepteurs GABA A qui libèrent à leur tour l’acide gamma aminobutyrique GABA, un neurotransmetteur central connu par son action inhibitrice, ce qui freine la transmission de l’influx nerveux et provoque l’endormissement.

Dans le but de vérifier l’effet des hypnotiques à long terme, des chercheurs ont injecté des souris avec de faibles doses d’anesthésiques, afin de les endormir seulement pendant 20 minutes. Après une semaine de l’expérience, les souris souffraient encore des effets cognitifs des hypnotiques.

L’effet primordial de ces produits étant la perte de mémoire, ces recherches offrent plusieurs pistes pour des sujets très importants sur les conséquences de l’administration d’anesthésiants chez les humains.

L’équipe de recherche de Beverley Orser se penche actuellement sur « comment remettre les récepteurs à leur état initial » pour supprimer ou atténuer ces effets indésirables sur la mémoire. Comprendre pourquoi l’effet des hypnotiques administrés persiste est un sujet qui ne manquerait pas d’importance selon cette équipe.

Partages 0

Laissez un commentaire