Production du sang à partir des cellules souches, un engagement dans une voie nouvelle?

130

 

Cette étape demeure décisive dans la recherche de substituts sanguins. Ces globules rouges fabriqués au laboratoire à partir de cellules souches, après les avoir transfusé pour la première fois chez l’homme, apparaissent aussi perfermants que des globules naturels.

Ces résultats probants, obtenus par l’équipe du Pr Luc Douay (hôpital Saint-Antoine, Université Pierre et Marie Curie, Paris) sont publiés dans la revue spécialisée Blood, organe de la société américaine d’hématologie.

Les travaux préliminaires de cette équipe, pionnière sur le sujet, ont révélé que plusieurs types de précurseurs pourraient être cultivés et différenciés en laboratoire pour obtenir des globules rouges : cellules issues de sang de cordon, de la moelle osseuse, du sang périphérique ou cellules embryonnaires…

les premiers patients volontaires recevront ce sang développé à partir de cellules souches à partir de 2016, annoncent les chercheurs  qui pilotent ce consortium . Cette annonce confirme l’espoir face à la pénurie du don de sang, d’une source alternative de produits sanguins de transfusion.

Les globules rouges cultivés en laboratoire seront testés sur des volontaires humains pour la première fois d’ici au plus tard 3 ans, dans le cadre de ce programme de recherche à long terme, financé par le Wellcome Trust, qui poursuit de précédentes recherches ayant montré la faisabilité de produire des globules rouges à partir de cellules souches. On peut rappeler cette première thérapie génique réussie pour une maladie génétique du sang, une forme de β-thalassémie.

Partages 0

Laissez un commentaire